Resistência com a Face de Bitcoin em torno de $19.500 Nível Chave – E a seguir?

O preço do bitcoin caiu hoje de manhã durante a sessão asiática contra o dólar americano.

A bitcoin enfrentou resistência em torno de $19.500 de chave psicológica. O que se segue? Urge para recuperar o ímpeto nos próximos dias? O que os gráficos e indicadores técnicos estão dizendo? Continue lendo para encontrar mais informações sobre a Análise Técnica BTC/USD de hoje.

26 de novembro de 2020, | AtoZ Markets – Bitcoin subiu perto de US$ 19.500 na terça-feira depois que Donald Trump disse que sua organização ajudaria na alteração do presidente eleito Joe Biden na Casa Branca, facilitando a preocupação dos investidores com o atraso do tempo de dúvidas nas eleições. Além disso, a taxa de câmbio BTC/USD atingiu 3,95 por cento para mais um ano de escolha até agora de $19.500, destacando um movimento de ganho potencial estendido em direção a seu recorde recentemente estabelecido de fechamento de $20.000. A Bitcoin está atualmente negociando em torno de $17.600 de área e tentando empurrar para baixo de forma bastante agressiva. O preço também se quebrou abaixo do nível dinâmico de 20 EMA no gráfico intraday. De acordo com a ação de preços atual, a BTC poderá enfrentar forte apoio em torno de 16.600 a 16.500 dólares de área nos próximos dias.

Bitcoin Faced Resistance as Investors Sentiments Working Against the Rally

A BTC está residindo atualmente perto de $17.600 de área e tentando diminuir. Entretanto, o preço também quebrou abaixo da linha Kijun e da linha Tenkan no gráfico intraday.

Resistência com a Face de Bitcoin

De acordo com o gráfico de 4 horas, a Bitcoin enfrentou resistência e atualmente negocia em torno de $17.600 de área. De acordo com a ação do preço atual, se o preço pode ter uma vela de baixa impulsiva se fechar abaixo da área de $18.000 a $17.800, os ursos podem sustentar a pressão de baixa em direção à área de $16.600 a $16.500 no processo. Alternativamente, se o preço fechar acima de $18.000 a $17.800 de área e tiver uma vela de alta impulsiva fechando, os touros podem recuperar o impulso e se recuperar mais alto em direção à área de $18.500 a $18.600 como primeira meta. A segunda meta será de $19.300 a $19.500 de área se o preço puder quebrar acima de $18.500 a $18.600 de área nos próximos dias.

Além disso, o nível dinâmico de 20 EMA está residindo atualmente acima do preço. Junto com a linha Kijun e a linha Tenkan. O nível dinâmico pode atuar como forte resistência para empurrar o preço para baixo. Além disso, a linha Kijun e a linha Tenkan podem funcionar como uma confluência do nível dinâmico nos próximos dias.

Os touros da BTC ainda são otimistas

De acordo com o gráfico diário, Bitcoin enfrentou resistência, mas o viés ainda está em alta. De acordo com a ação do preço atual, se o preço cair para uma área de suporte de $16.600 a $16.500 e saltar para cima com uma vela de alta diária impulsiva, os touros podem recuperar o impulso e se recuperar mais alto para uma área de $19.300 a $19.500 como primeira meta. A segunda meta será de $20.400 a $20.500 se o preço puder ultrapassar a área de $19.300 a $19.500 nos próximos dias.

Resistência com a Face de Bitcoin

Além disso, o nível dinâmico de 20 EMA está residindo atualmente abaixo do preço. Ele pode funcionar como um forte apoio para empurrar o preço para cima. Além disso, as linhas MACD ainda estão residindo acima do nível 0,00, o que indica que os touros ainda estão tentando manter o ímpeto.

Para concluir, após um período prolongado de alta, o BTC pode retrair-se ainda mais para baixo antes de manter a tendência de alta. Um fechamento diário ajudará a identificar o momento definitivo nos próximos dias.

Les investisseurs sont de retour dans Bitcoin mais les DEX restent l’avenir de la cryptographie

Le rallye de Bitcoin à 15,9K$ a volé la vedette aux jetons DeFi et aux échanges décentralisés, mais les tables pourraient tourner rapidement.

Le „bull run“ tant attendu de Bitcoin et la récente vague d’entreprises et d’investisseurs institutionnels allouant une part importante de leurs réserves à Bitcoin (BTC) sont autant de signes que le rythme de l’intégration de la cryptographie s’accélère rapidement : Mais le chemin de l’adoption massive s’est-il fait au détriment de la vie privée et de la décentralisation ?

Les lois „Know Your Customer“ et „Anti-Money Laundering“ ont forcé la majorité des bourses de cryptocommunication à devenir plus transparentes sur leurs utilisateurs, et ceux qui ont refusé ont dû limiter les juridictions dans lesquelles ils peuvent offrir des services.

Afin d’opérer légalement dans de nombreux pays, de nombreuses bourses n’ont pas eu d’autre choix que de se conformer à des procédures strictes de lutte contre le blanchiment d’argent, et à part le Monero (XMR), des pans entiers de pièces de monnaie confidentielles ont été retirés de la plupart des grandes bourses.

Récemment, les régulateurs ont commencé à faire pression et les juridictions du monde entier continuent de propager de nouvelles mesures pour garantir que les investisseurs divulguent leurs avoirs en cryptographie et paient des impôts sur leurs bénéfices.

Et tout cela se produit alors que le ministère américain de la justice a arrêté le co-fondateur de BitMEX et que la CFTC a accusé ses propriétaires de gérer une bourse illégale de produits dérivés de crypto.

Environ une semaine plus tard, la Financial Conduct Authority, le principal organe de surveillance réglementaire du Royaume-Uni, est allée jusqu’à interdire aux investisseurs de négocier des produits dérivés sur toutes les bourses de produits cryptés.

Toutes ces manœuvres visent à obliger les fournisseurs de services de cryptographie à se conformer à la réglementation, et bien qu’elles puissent éventuellement contribuer à favoriser l’adoption massive, de nombreux idéologues de la cryptographie cherchent des alternatives pour faire valoir leur argument en faveur de l’autosouveraineté financière.

Les échanges décentralisés peuvent être la solution

Un nombre croissant d’investisseurs estiment que les bourses de cryptage centralisées fonctionnent essentiellement de la même manière que les banques traditionnelles. En réponse à cela, les bourses décentralisées telles que Uniswap, 1inch, Curve Finance et Balancer ont gagné en popularité tout au long de l’année 2020.

Pour les investisseurs plus avertis, des bourses décentralisées offrant le négoce de produits dérivés sont également devenues disponibles. Comme pour les produits dérivés traditionnels, les bourses de crypto offrant ce service jouent essentiellement le rôle de courtier, mais le processus est légèrement différent sur les bourses décentralisées. En effet, elles utilisent des contrats intelligents à la place d’un courtier, et les contrats de produits dérivés sont réglés lorsque les conditions du contrat ont été respectées.

Actuellement, Synthetix est l’une des bourses de produits dérivés décentralisées les plus populaires, et en 2020, elle a vu sa valeur totale bloquée augmenter jusqu’à 1 milliard de dollars avant qu’une forte correction sectorielle n’entraîne une baisse de la TVL et du nombre d’utilisateurs actifs quotidiens dans la majorité des DEX.

La bourse permet aux utilisateurs de créer un instrument appelé „Synth“, un actif synthétique qui peut suivre l’or, le fiat et les cryptocurrences. Il permet également la création d’actifs qui suivent le prix des actifs de manière inverse.

Les utilisateurs de la plateforme peuvent également mettre en jeu le jeton SNX natif comme garantie afin de frapper de nouveaux synthés. Comme pour Uniswap, ceux qui fournissent des liquidités sont récompensés en percevant une partie des frais de transaction de la bourse.

Ceux qui connaissent les DEX comme Uniswap savent que littéralement, n’importe qui peut inscrire un nouvel actif, ce qui, dans le cas des produits dérivés, signifie que tout actif sous-jacent peut être transformé en un instrument dérivé.

Ces plateformes permettent aux utilisateurs de négocier des produits dérivés sans avoir à déposer des fonds dans une plateforme centralisée, et ils ne sont pas tenus d’effectuer des procédures KYC.

Si certains investisseurs évitent les procédures KYC et le respect des obligations fiscales, il s’agit là d’une question sérieuse pour les fournisseurs de services de cryptage. Selon Molly Wintermute, un développeur anonyme crédité d’avoir fondé Hegic DEX, la conformité est davantage un problème pour les fournisseurs de services de cryptage centralisés, et non pour les DEX.

Lorsqu’on lui a demandé comment les DEX pouvaient rester en conformité avec les régulateurs financiers, Wintermute a expliqué sans détour, dans un langage unique, que

„Il s’agit d’une nouvelle couche d’infrastructure financière, et non d’un ajout au système financier actuel. C’est comme le TCP/IP ou le FTP, et non pas un échange cryptographique décentralisé. U ne peut pas arrêter le code z ou interdire l’Internet. A moins que la chaîne de blocage publique soit ouverte et sans permission, il est presque impossible d’interdire les protocoles dérivés décentralisés.

Wintermute a également expliqué que les produits dérivés décentralisés séduisent un sous-ensemble particulier d’investisseurs parce que :

„Trading non dépositaire (protocole/les gens ne détiennent pas les fonds comme des fonds r alloués sur des contrats intelligents). Règlement vérifié sur la chaîne (il n’y a pas de possibilité de manipuler les dérivés à bas prix et pas d’algorithmes de négociation de source proche dont seuls les propriétaires de la bourse savent comment fonctionnent les manipulateurs). liquidité plus importante (le nouveau modèle de pair à pair/peer to contract pourrait offrir des écarts plus faibles et de meilleures conditions pour les utilisateurs)“.

Selon Wintermute, le nombre d’investisseurs utilisant effectivement les DEX est assez faible, comparé au nombre total d’investisseurs en crypto. Pour le Wintermute, cela signifie que l’interdiction des produits dérivés par la FCA et les récentes actions en justice intentées contre BitMEX sont totalement hors de propos et ne s’appliquent pas aux protocoles financiers décentralisés.

a déclaré Wintermute :

„Les produits dérivés décentralisés font partie du petit monde de la cryptographie. Il y a plus de 100 millions de détenteurs de produits cryptographiques dans le monde. 5 à 10 d’entre eux pourraient négocier activement des produits dérivés cryptographiques (au niveau mondial). Je ne pense pas que l’interdiction de la FCA ait ouvert de nouvelles opportunités intéressantes.

Après avoir été pressée de donner des précisions sur la possibilité que la SEC, la FCA ou d’autres régulateurs ne tentent pas de fermer une plateforme telle qu’Uniswap et d’arrêter ses fondateurs, Mme Wintermute a déclaré

„Ils pourraient probablement arrêter 1 ou 2 PDG comme les fondateurs de bitmex qui ont des choses louches en interne, mais seulement 2 font peur à tout le monde. ils ne peuvent pas arrêter tout le monde. comparez aussi les dérivés décentralisés avec la cryptographie utilisée pour le commerce de la drogue. ces deux choses proviennent de côtés différents du spectre. un jouet dans le cas des dérivés décentralisés et un pistolet dans le cas des dealers de drogue qui utilisent la cryptographie. les dérivés décentralisés ne sont pas un crime.“

Le Wintermute a également semblé se débarrasser du récent scandale BitMEX, en y répondant vivement :

„Je ne pense pas que quelqu’un s’intéresse à DeFi ou DEX. Les gars de BitMEX ont tellement de choses louches à l’intérieur que cela pourrait être une attaque de la cible 2 alors que les protocoles DeFi / DEX ont une transparence à 100% & vous ne pouvez pas prendre une personne 2 en prison 4 en construisant un site web qui a des numéros qui r transparents 4 tout le monde dans le monde z.“

En fin de compte, Wintermute pense que „Bakkt/CME et d’autres murs s— les gars sont tellement en colère que personne n’utilise leurs produits s—– qu’ils prennent maintenant des entrepreneurs de crypto & tryin‘ 2 leur envoient 2 prison.“

La développeuse anonyme a ensuite expliqué que, selon elle, le „méta-jeu consiste à bannir tous les produits de crypto sympas et à cannibaliser les utilisateurs de Tryin‘ 2, mais avec des produits conformes à —–„.

Bien que certaines des affirmations audacieuses de Wintermute puissent avoir du mérite, le bras de la loi est assez long, et comme nous l’avons vu avec la défunte époque des OIC, il faut du temps pour traduire en justice ceux qui violent les lois sur les valeurs mobilières.

En 2020, la valeur totale enfermée dans les plateformes DeFi est passée à 12,6 milliards de dollars, et les données de Dune Analytics montrent qu’Uniswap a traité 11,2 milliards de dollars en volume en octobre. Ces chiffres massifs ne manqueront pas d’attirer l’attention des régulateurs américains et internationaux, de sorte que ce n’est peut-être qu’une question de temps avant que des poursuites ne soient engagées contre les DEX.

Les échanges décentralisés sont un terrain d’essai pour les solutions de deuxième couche

En plus de répondre aux préoccupations relatives à la protection de la vie privée et de restaurer la décentralisation du secteur de la cryptographie, les DEX fournissent également un bac à sable dans lequel les développeurs de la deuxième couche peuvent jouer. Comme l’a rapporté de façon détaillée Cointelegraph, la mise à l’échelle au sein du réseau Ethereum a été un défi constant.

Lorsque le réseau est congestionné pendant les périodes de forte demande, les prix du gaz augmentent de manière exponentielle et les vitesses de transaction s’arrêtent. Avec Ethereum 2.0 en „développement“ perceptuel, un certain nombre de DEX ont commencé à expérimenter l’intégration de solutions de deuxième couche pour offrir aux utilisateurs qui sont prêts à renoncer au réseau Ethereum des options moins coûteuses et plus rapides.

Le projet Serum est probablement l’une des réussites les plus connues pour un DEX non basé sur Ethereum.

Le projet décentralisé basé sur les produits dérivés est construit sur la chaîne de blocs Solana au lieu du réseau Ethereum par défaut sur lequel la plupart des DEX fonctionnent, mais il est aussi totalement interopérable avec les actifs basés sur ERC-20 et Bitcoin.

Le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, et son équipe sont les cerveaux du projet Serum, et selon Bankman-Fried, le projet est conçu pour contourner les problèmes de confidentialité et de sécurité des échanges centralisés en donnant aux utilisateurs une méthode sans autorisation pour investir avec un effet de levier et échanger des actifs.

Le projet offre également une alternative moins coûteuse aux frais de gaz élevés et à la lenteur des transactions qui sont souvent le lot du réseau Ethereum pendant les périodes de fort trafic.

a déclaré M. Bankman-Fried :

„Pour construire un produit capable d’offrir une correspondance de commandes rapide et bon marché, il faut une chaîne à haut débit. Cette demande s’accroît encore pour la négociation de marchés non standard et le traitement des risques ou des liquidations. Serum a choisi de s’appuyer sur Solana parce que la chaîne s’est concentrée sur une vision unique et puissante de la mise à l’échelle“.

Selon Bankman-Fried, des problèmes techniques tels que la congestion et les frais élevés peuvent faire ou défaire un investisseur. En ce qui concerne les frais élevés, il a déclaré :

„Ils sont fatals : vous ne pouvez pas avoir de produits dérivés sur Ethereum à cause des problèmes de mise à l’échelle. Dans la mesure où les produits dérivés décentralisés ont des opportunités de croissance, ils seront soit sur une nouvelle L1, soit sur une L2“.

Bankman-Fried est également d’accord avec l’affirmation de Wintermute selon laquelle presque personne n’utilise les DEX, car „la grande majorité du volume des produits dérivés se trouve sur des bourses centralisées“, mais il suggère qu’en théorie, „la composabilité et l’auto-dépôt“ devraient inciter davantage d’utilisateurs à rejoindre le mouvement.

Un DEX pour tous les régir

Actuellement, les investisseurs ont reporté leur attention sur Bitcoin alors que l’actif numérique atteint un nouveau record, et les données du Cointelegraph et des Digital Assets Data indiquent que le volume des transactions DEX et les utilisateurs actifs quotidiens continuent de diminuer.

Bien que cette évolution soit probablement décevante pour les investisseurs, elle offre au moins aux développeurs un certain temps de tranquillité pour se concentrer sur l’intégration correcte des solutions de couche deux aux protocoles DeFi.

Il est peu probable que la tendance à la centralisation des principaux échanges de cryptocurrences change de sitôt. Cela signifie que le premier DEX à fournir avec succès une plateforme avec des frais peu élevés, des protections de la vie privée et une interface rapide et conviviale régnera en maître une fois que les investisseurs auront fait le choix d’investir à nouveau dans la finance décentralisée et les produits dérivés décentralisés.

Bitcoin Whale Community bloeit terwijl Thanksgiving opdoemt

Bitcoin-walvisniveaus bereiken jaarlijkse hoogtepunten terwijl Ethereum de $ 500 overschrijdt en aandelenmarkten worden gesteund door de hoop op COVID-vaccins

Het aantal grote HODLers van Bitcoin bereikt jaarlijkse hoogtepunten.
Ethereum, XRP en Cardano kenden allemaal een sterke groei tijdens het weekend.
De aandelenmarkten hebben ook gesteund dankzij de COVID-vaccinrace.

Het is walvisseizoen in cryptovaluta. Het aantal adressen met aanzienlijke belangen is gestaag gegroeid, aangezien de prijs van Bitcoin de afgelopen maanden is verdubbeld.

Een Bitcoin-walvis, gedefinieerd als een portemonnee met meer dan 10.000 Bitcoin Era heeft volgens analysebedrijf Santiment jaarlijkse hoogtepunten bereikt. Er zitten nu 114 wallets in de Bitcoin OG-club, maar het aantal wallets met 1.000-10.000 Bitcoin is ook gegroeid tot 2.449.

De reden, volgens onderzoek gepubliceerd door Pantera Capital, is dat bedrijven zoals PayPay en Cash elke nieuwe Bitcoin opkopen terwijl deze wordt gedolven.

Hoe een bitcoin-tekort goed zou kunnen zijn voor crypto-investeerders

Ze worden vergezeld door andere grote investeerders die miljoenen Bitcoin aan hun banksaldi toevoegen, waaronder Grayscale en MicroStrategy, die miljoenen hebben verdiend aan de rente die Bitcoin met zich meebrengt.
Het is onmogelijk om de crypto-zeeën te bevaren zonder constant door nieuwe trends en modewoorden te navigeren.

Terwijl in eerdere bull-runs de liquiditeit van Bitcoin aanviel, zijn de dingen dit keer anders. Ongeveer 77% van alle 14,8 miljoen gedolven Bitcoin bevindt zich in illiquide portefeuilles (portefeuilles die niet veel Bitcoin verzenden, maar er liever aan vasthouden).

Dit toont aan dat walvissen hunkeren naar Bitcoin en wachten tot de waarde ervan toeneemt. Sommigen hebben zich afgevraagd of dit leidt tot een tekort aan Bitcoin.

Droogte van het aanbod drijft de prijs van Bitcoin op: kettinganalyse

Aan het eind van de dag komen prijzen op vrije markten doorgaans neer op twee factoren: vraag en aanbod.

Tijdens het weekend, terwijl de prijs van Bitcoin een beetje een achtbaanrit maakte voordat hij rond de $ 18.500 zakte, steeg de rest van de markt.

Ethereum leidde de aanval en won de afgelopen 24 uur 8,6%, terwijl de valuta richting $ 600 ging. Eind vorige week overtrof Ethereum de mijlpaal van $ 500, een prestatie die sinds 2018 niet is bereikt.

  • ETH
  • + 12,56% $ 593,11
  • 24H7D1M1Y Max
  • 12PM3PM6PM9PM12AM3AM6AM9AM12PM520540560580600
  • ETH-prijs

Elders in de top 20 steeg Cardano met 22% en bracht zijn wekelijkse winst naar 50%, XRP steeg met 5,6% en Tezos met 12,8%.

Deze ‚alt-coin‘-hausse heeft de marktkapitalisatie van crypto’s ver boven de $ 500 miljard geduwd.
Aandelenmarkten gesteund door COVID-race

Op de aandelenmarkten zullen Amerikaanse beleggers vanwege Thanksgiving een verkorte week hebben. Maar ondanks de verkorte week hebben de S&P, Dow en Nasdaq-futures allemaal goede weekenden gehad en naderen ze de uitbundige hoogtepunten van eerder in de week.

Dat lijkt grotendeels te wijten te zijn aan het steeds drukker worden van de race om een ​​COVID-vaccin te vinden en in te zetten. Van de ene op de andere dag heeft het coronavirusvaccin van AstraZeneca en Oxford University bewezen een werkzaamheid van 70% te hebben, terwijl Pfizer heeft gezegd dat het noodtoestemming zal zoeken om met de uitrol van het vaccin te beginnen.
Luister naar The Decrypt Daily Podcast
Uw dagelijkse dosis cryptocurrency-nieuws, leren, roddels en discussies.

Dat heeft geleid tot optimisme in de markten. Maar voor winkeliers die een deel van de verliezen van eerder dit jaar hopen te recupereren, hebben staten in de VS avondklokregelingen, op hun plaats gehouden adviezen en mandaten voor het dragen van maskers toegevoegd.

Dit komt omdat Amerika geen deksel op zijn stijgende gevallen lijkt te kunnen zetten. Dagelijkse nieuwe gevallen zitten nu rond de 168.000 per dag, aangezien COVID het leven heeft gekost aan meer dan 255.000 Amerikanen en meer dan 12 miljoen heeft besmet.

Hoewel online retailers hebben geprofiteerd van de stijging van de digitale uitgaven, zullen de winkeliers het moeilijk hebben.

Facebook may soon allow Bitcoin to be purchased, says Jason Yanowitz

Facebook and Google may soon offer Bitcoin (BTC) purchasing and payment services.

PayPal is leading the way and is abandoning its waiting list for the purchase of cryptocurrencies.

Facebook and Google may soon offer Crypto Profit scam buying services, says businessman Jason Yanowitz.

Facebook and Google adopt Bitcoin?

According to Jason Yanowitz, CEO of BlockWords Group, tech giants like Facebook and Google are likely to offer Bitcoin buying and payment services on their platform.

He said on Twitter:

Think PayPal is big news? Wait for Facebook and Google to allow their billions of users to buy bitcoin.

PayPal leads the way

On Friday, November 13, the payment giant announced it was dropping its waiting list for buying, holding and selling cryptocurrency in the United States. Thanks to this change, all US customers are now eligible to purchase cryptocurrency directly from their PayPal account.

In addition, the company decided to increase the authorized weekly purchase threshold to $ 20,000 instead of $ 10,000.

By next year, PayPal also plans to allow its users to make PayPal purchases with cryptocurrency. The payments giant plans to eventually make cryptocurrency payments available at 26 million merchants around the world.

ConsenSys is working with Banque de France on the digital euro

The blockchain company ConsenSys is becoming more and more active when it comes to CBDCs.

The Ethereum software company ConsenSys has just agreed on its sixth central bank project

On October 28 , the blockchain organization announced that it would experiment with a digital euro with Société Générale Forge.

Société Générale Forge is the digital capital market platform of the large financial services company Société Générale Group. SG Forge was involved in the issuance of a 100 million euro bond as a security token on the Ethereum blockchain in spring 2019 . The platform specializes in building institutional models for regulated securities token operations that have been registered on blockchain.

Along with Accenture, Euroclear, HSBC and others, SG Forge is one of the main partners chosen by the Banque de France to experiment with central bank digital currencies . In May of this year, the Banque de France, Societe Generale SFH and SG Forge issued a tokenized bond for 40 million euros as part of a pilot project, which is processed via a CBDC.

As part of its work with SG Forge, ConsenSys will provide its technology and expertise for joint experiments related to CBDC issuance and management, delivery versus payment, and cross-ledger interoperability

In the run-up to the SG Forge project, ConsenSys announced that it had been awarded the contract to lead the second implementation phase of the Ithanon-Lionrock project. This is a cross-border CBDC payment network between Thailand and Hong Kong.

ConsenSys was also involved in CBDC development under the Central Bank of Singapore’s Ubin project and the Central Bank of South Africa’s Khokha project .

Les PTE de bitcoin en niveaux de gris affichent de faibles performances alors que les volumes des autres PTE augmentent en octobre

Un nouveau rapport de la plateforme d’analyse CryptoCompare révèle qu’en octobre, les volumes quotidiens de produits négociés en bourse par certaines entreprises sur la base de Bitcoin ont légèrement augmenté.

Toutefois, on ne peut pas en dire autant des ETP cryptographiques de Grayscale en particulier.

Les PTE cryptographiques affichent une hausse significative

Le récent rapport a révélé qu’en octobre – qui approche de sa fin – les produits négociés en bourse de sociétés telles que Wisdom Tree et ETC Group ont affiché des rendements quotidiens supérieurs de 2,2 % à ceux enregistrés précédemment.

Cela représente 66,6 millions de dollars en octobre, par rapport à septembre où ce chiffre s’élevait à 65,2 millions de dollars.

Les rendements les plus élevés sur les PTE de Bitcoin au cours du mois dernier ont été réalisés par ETC Group (BTCE, 7,7 %) et Wisdom Tree (BTCW, 7,3 %) ; ces deux sociétés sont maintenant les PTE les plus importantes en termes de capitalisation boursière.

Selon le rapport, les volumes quotidiens globaux des PTE ont augmenté de 2,2 % en moyenne ce mois-ci (66,6 millions de dollars par jour) par rapport au mois précédent (65,2 millions de dollars par jour).

Les PTE en niveaux de gris sont sous-performantes

Les produits ETP proposés par Grayscale, GDLC et ETCG – qui sont négociés sur les marchés de gré à gré – ont connu la plus forte baisse de valeur en 30 jours, perdant respectivement 19,9 % et 17,6 %.

Un autre produit de Grayscale, ETHE/USD, s’est également déprécié au cours des 30 derniers jours et a enregistré une sous-performance d’environ 10 % par rapport au prix au comptant équivalent de l’ETH/USD de CCCAGG.

Russlands Zentralbank will den Betrag der Krypto begrenzen, die nicht qualifizierte Anleger jährlich kaufen können

Russland war zu verschiedenen Zeiten feindselig, unsicher oder widersprach seiner Haltung zu Kryptowährungen. Anfang August wurde berichtet, dass der russische Staatschef Wladimir Putin ein Gesetz unterzeichnet hatte, das digitale Vermögenswerte wie Bitcoin legalisierte .

In den letzten Wochen wurden jedoch Vorschläge gemacht, die darauf abzielen, die Verwendung von Kryptowährungen im Land einzuschränken

Jetzt versucht die russische Zentralbank, die Bank of Russia, die Anzahl der digitalen Vermögenswerte, die nicht professionelle Anleger in einem Jahr erwerben können, zu begrenzen. Gemäß dem am 13. Oktober von der Bank of Russia veröffentlichten Vorschlag dürfen nicht qualifizierte Privatanleger keine digitalen Vermögenswerte im Wert von mehr als 600.000 russischen Rubel (ca. 7.800 USD) pro Jahr erwerben. Von qualifizierten Anlegern – z. B. solchen mit einem Abschluss in Wirtschaftswissenschaften und einem Nettowert von über 6 Millionen Rubel (oder 74.500 USD) – wird jedoch nicht erwartet, dass sie diese Grenze einhalten.

Das neue Limit gilt insbesondere nicht nur für digitale finanzielle Vermögenswerte, sondern auch für andere digitale Rechte. Diese neue Beschränkung wird am 1. Januar 2021 zusammen mit der Verkündung des ersten kryptozentrischen Gesetzes Russlands in Kraft treten. In der Zwischenzeit nimmt die Zentralbank des Landes vom 13. bis 27. Oktober Vorschläge der Öffentlichkeit zu dem Vorschlag an.

Russlands komplizierte Beziehung zu Bitcoin

Es ist kein Geheimnis, dass Russland eine felsige Beziehung zu Bitcoin hatte. Während einige Analysten glauben, dass das Land – einer der wichtigsten Kryptomärkte der Welt – zu den ersten gehört, die einen vollständigen Rechtsrahmen für Kryptowährungen implementieren, ist dies noch nicht der Fall. Tatsächlich scheint sich die russische Regierung darauf zu konzentrieren, den Handel mit Kryptowährungen und die Investitionen in der Region einzuschränken.

Neben dem neuen Vorschlag, die Anzahl der Privatanleger in Kryptowährung in einem Jahr zu begrenzen, hat Russland den Peer-to-Peer-Krypto-Austausch (P2P) LocalBitcoins eindeutig verboten.

Insbesondere die Regulierungsbehörde des Landes für Telekommunikation und Internet, Roskomnadzor, hat den Zugang zum LocalBitcoins-Portal gesperrt, da die Plattform verbotene Informationen im Zusammenhang mit dem Kauf digitaler Vermögenswerte wie Bitcoin verbreitet. Russische Händler können nur mit Tools wie VPN auf LocalBitcoins zugreifen, die ihren tatsächlichen Standort verbergen.

Zentralbanken auf der ganzen Welt prüfen CBDCs und prüfen, ob es sinnvoll wäre, digitale Versionen ihrer eigenen nationalen Fiat-Währungen auf den Markt zu bringen. China und die Bahamas sind in ihren Plänen für einheimische digitale Währungen zweifellos anderen Nationen voraus. Russland befindet sich noch in einem frühen Stadium der Feststellung, ob eine von der Zentralbank unterstützte digitale Währung für die Nation von unschätzbarem Wert wäre. Die Bank von Russland hat kürzlich einen neuen Bericht über die mögliche Ausgabe eines digitalen Rubels veröffentlicht. Die Einzelheiten des Starts des digitalen Rubels sind jedoch weitgehend unbekannt.

Bitcoin (BTC) price holds steady despite rejection of major resistance

IN BRIEF

  • We observe a support at $10,550 and a resistance at $10,950.
  • The price follows a long term upward support line.
  • The BTC appears to be completing a W-X-Y correction.

The price of Bitcoin (BTC) has been rejected by the $11,000 zone many times in the past few weeks. That said, it has managed to stay stuck below $10,000.

It is possible that the BTC could fall back slightly below $10,550 before resuming its upward movement.

Bitcoin nears resistance

Bitcoin has been rising since September 23rd when the price hit a local low of $10,138. This rise continued until the price rejected the 0.786 fibonacci level from the previous decline to $10,959.

However, the decline caused by this rejection proved to be small, with the price only dropping to $10,683.

The first support zone is at $10,550, while the main resistance zones are at $10,950 and $11,200.

The 2 hour chart shows that the price follows a rising support line. If the price moves below the support line, it could cause the price to move down to the $10,550 support zone mentioned above.

On the opposite side, the BTC could follow a downward resistance line (dotted line). If it passes over it, it could move up to the $11,200 resistance zone.

The technical indicators are relatively neutral. The line the price crosses will likely determine the direction of the next move.

Wave count

The wave count for the BTC suggests that the price first started an upward momentum on September 23rd (in blue below). It would then have completed the first wave on September 26. The sub-wave count is shown in red.

If this account is correct, the price would be completing a correction in W-X-Y, which should end around $10,550.

In addition to a support area, this is also the fibonacci level 0.5 of the entire decline, as well as a projection of the length of sub-wave W at the top of wave X. The confluence of several important levels makes it the most plausible zone for the end of the correction.

On the contrary, if the price rises, the first target on the rising slope is $11,200.

In conclusion, while it is likely that the BTC has started an upward movement, a short-term correction below $10,550 could occur before the price resumes any upward movement.

MicroStrategy dotrzymuje obietnic i kupuje kolejne 17.000 Bitcoinsów

Według Barry’ego Silberta, MicroStrategy konkuruje z Grayscale o przejęcie Bitcoin.

MicroStrategy dotrzymuje obietnic i kupuje kolejne 17.000 Bitcoinów Nowości

MicroStrategy nabyła dodatkowe 16.796 Bitcoinów (BTC) za 175 mln USD, zwiększając tym samym swój poprzedni zakup o 21.454 BTC. Obecnie jest właścicielem 38 250 Bitcoinów, zgodnie z ostatnimi informacjami przekazanymi amerykańskiej Komisji Papierów Wartościowych i Giełd (SEC). Nastąpiło to w tym samym dniu, w którym jego zarząd uczynił z kryptofonu swój główny kapitał rezerwowy. Wskazano również, że przedsiębiorstwo może zwiększyć swoje rezerwy Bitcoinów w najbliższej przyszłości. Dyrektor generalny firmy, Michael J. Slayer, również powtórzył te same informacje w dzisiejszym tweecie.

Zarząd MicroStrategy czyni z Bitcoin swoją podstawową walutę rezerwową i może zwiększyć swoje udziały powyżej 250 milionów dolarów.

Założyciel Grayscale Barry Silbert zareagował na tę wiadomość swoim własnym tweetem, komentując wyścig pomiędzy dwoma firmami o przejęcie Bitcoin.

Banco Santander podwaja swoją inwestycję w fintech

Obserwatorzy na Twitterze zauważyli, że MicroStrategy wydaje się mieć średni koszt 11 111,11 dolarów za Bitcoina.

INX rozpoczyna przyjmowanie płatności w Walutach Kryptowych po zebraniu 7,5 mln USD w IPO.

Jednak Grayscale’s Bitcoin Trust znacznie wyprzedza grę, obecnie posiada ponad 400.000 Bitcoinów. MicroStrategia będzie musiała nadrobić zaległości.

Czytaj dalej:

Zarząd MicroStrategy czyni Bitcoin swoją podstawową walutą rezerwową i może zwiększyć swoje udziały powyżej 250 milionów dolarów.
Banco Santander podwaja swoją inwestycję w fintech
INX zaczyna przyjmować płatności w kryptosystemach po zebraniu 7,5 miliona dolarów w IPO.
Inwestorzy instytucjonalni chcą tych 3 rzeczy zanim zaangażują się w kryptosystemy
Włochy: Law Firm Files Bankruptcy Petition Against Hacked BitGrail Cryptcoin Exchange
Licencje państwowe dla firm kryptograficznych i płatniczych w Stanach Zjednoczonych stały się o wiele łatwiejsze.

Twitter-CEO Jack Dorsey glaubt, dass Bitcoin die Heimatwährung des Internets sein könnte.

Der Gründer und CEO der Microblogging-Plattform Twitter, Jack Dorsey, nannte bitcoin als stärksten Konkurrenten, um die „einheimische Währung des Internets“ zu werden.

Twitter-Gründer und CEO Jack Dorsey nannte bitcoin als stärksten Konkurrenten, um die „einheimische Währung des Internets“ zu werden.
Twitter-Gründer und CEO Jack Dorsey ernannte bitcoin zum stärksten Kandidaten, um die „einheimische Währung des Internets“ zu werden.

In einem Gespräch mit Reuters, dem CEO von Twitter und Square Jack Dorsey, zeigte er außerdem sein Engagement und Vertrauen in die führende kryptographische Währung Bitcoin (BTC) und nannte sie den stärksten Kandidaten, um die „einheimische Währung des Internets“ zu werden. In den letzten zehn Jahren bietet das Wachstum von Bitcoin Investoren ein Gefühl von Wert – ein Faktor, von dem der CEO von Twitter glaubt, dass er BTC dabei helfen wird, sich noch besser auszudrücken. Die Einführung von Kryptographie hat in diesem Jahr inmitten der andauernden Pandemie erheblich zugenommen.

Bitcoin kann die einheimische Währung des Internets sein.

„Ich denke, das Internet will eine einheimische Währung, und ich denke, Bitcoin ist wahrscheinlich die bisher beste Manifestation dafür. Ich sehe nicht, dass sich das ändert, angesichts all der Menschen, die das Gleiche wollen und es mit diesem Potenzial aufbauen wollen“, sagte Jack Dorsey. Twitter und Square CEO verglich weiter den rasanten Aufstieg und den Einfluss von Bitcoin auf das Internet als ein „dezentralisiertes und kooperatives“ System, das jedem die Chance bietet, darauf aufzubauen. Das Internet ist konsensbasiert und wird von allen aufgebaut, und jeder kann seinen Kurs ändern. Bitcoin hat die gleichen Standards. Es wurde auf dem Internet aufgebaut, und jeder kann darauf aktiv sein [und entwickeln]“, fügte er hinzu.

„Die Transaktionszeiten von Bitcoin Billionaire und die Effizienz der Sperrkette könnten besser sein.
Jack Dorsey sagte, dass die aktuellen Herausforderungen im Bitcoin-Netzwerk das größte Hindernis für eine weltweite Einführung darstellen. Erstens, die Bitcoin-Milliardärstransaktionszeiten und die Effizienz der Sperrkette könnten besser sein, sagte er. Das zweite Problem, das die Entwickler kryptographischer Schlüsselwährungen lösen müssen, besteht darin, „die Kryptographie für die Menschen intuitiv zu machen“. Während der gesamten Lebensdauer von Bitcoin wurde der Zugang und die Verwendung von Bitcoin durch komplexe Plattformen erschwert, auf denen Benutzer Verschlüsselung kaufen und ausgeben können – ein Faktor, den Jack’s Square Crypto und Cash App zu lösen versuchen.